jeudi 24 septembre 2015

Que t'es moche toi !


Un article un peu spécial aujourd'hui, qui parlera pas de beauté ou de mode mais de plusieurs sujets qui comptent beaucoup pour moi : l'anorexie et le regards des autres.. Dont j'ai souffert.
Et c'est ce que j'ai fais.. Je me suis regardée ! Et je devais bien avouer que je n'étais pas fière du rendu devant le miroir, c'était comme si je regarder un film d'horreur à grand yeux ouverts alors que je déteste ça. Je me souviens encore de ce jour où je me suis dis : "Pourquoi je suis comme ça?", "Mon dieu que je suis moche" , "J'aimerais tellement changer" ! Tout cela à donc commencé durant les années collège, les années ingrates où si tu n'es pas dans la "norme" tu es un has-been aux yeux des gens ou bien un(e) moche comme eux le dissent. 


J'avais treize ans je crois, j'étais en cinquième et j'avais des amis et je me foutais de tout, cela me résumais bien je trouve. Je rigolais, m'amusais, je faisais de petites bêtises mais au fond j'étais plutôt sage (hein papa, maman?) mais c'est aussi à cet instant où nous commençons à définir ce que nous sommes (ou à se faire influencer aussi par la même occasion) et je dois dire que ce moment me faisait peur..

Je ne peux pas dire que j'ai été martyrisée, frappée ou subis des violences physiques quelconque mais ce fût la violence des mots ou des regards qui m'ont le plus blessés. Tu connais cette sensation d'incompréhension lorsque tu dis ou fais quelques choses et que les autres rigolent de toi ou de lancent des vannes pourries alors que pour toi, tu ne fais rien de mal ? Je sais que j'étais jeune, q'EUX aussi été jeunes et ne pensaient peut-être pas à mal.. Mais sans le vouloir ça allait changé ma vie (pour le meilleur et pour le pire). 


J'avais donc 13 ans, j'étais au collège, je pesais presque 60kilos pour 1mètre 50-52 et je voulais changer ! Changer dans le but d'être enfin aimée, cajoler par les autres, et même pourquoi pas devenir la plus belle de tout le collège tiens donc ? Je voulais impérativement changer et le plus vite possible ! Je regarderai des forums sur "Comment être belle", "Comment plaire aux garçons" (et oui c'était l'âge des premiers amours), "Comment mincir rapidement" et c'est à partir de là que j'ai donc tout simplement eu une prise de conscience.. Arrêter de MANGER (oui je l'avoue c'est plutôt radical). Dans ma petite tête tout venait du physique et de rien d'autre, et que si ce corps que je voyais changer comme je ne voulais pas, changer à la manière donc je rêve.. Peut-être qu'enfin cette situation stopperait. 



Les jours défilèrent donc et cette nourriture qui passait devant mes yeux me donner envie de vomir, je faisais semblant de manger et je trouvais tout pleins de ruses pour ne pas avaler et recracher sans que personnes s'en aperçoivent. Les journées d'école étaient très très simple; du matin au soir je ne mangeais pas.. Enfin si, du pain ! Le matin rien, environ une demi-baguette le midi et le soir un peu de pain et du liquide mais surtout pas des aliment "lourds" ou qui pourraient me faire grossir. Bref, j'écoutais mon corps mais surtout EUX ! En quelque mois je suis passée de 60 kilos à 33 kilos... Bref, j'étais heureuse 

Bien-sûr, je devais oublier tout ce qui était autour de moi, c'était le deal avec la personne qui me comprenait, l'anorexie. Je n'avais presque plus mes règles, mes dents me faisaient terriblement mal, les pertes de connaissance étaient fréquentes et de plus en plus dur à gérer et bien-sûr ma famille souffrait mais je devais fermer les yeux pour pouvoir enfin être la fille parfaite aux yeux des autres. Plus mes os étaient voyants plus j'étais fière MAIS (oui il y a un mais dans l'histoire)... Je changeais mais EUX non ! J'étais "mince", je me maquillais un peu plus mais rien ne changeait, bien au contraire.. On me surnommer même Squelerex (très glamour hein?) ou "la maigre". Durant un moment ça allait puis... J'ai enfin compris. Oui j'ai compris seule et cela m'a prit instinctivement, comme l'instinct de survis lors d'une attaque de zombies (TWD sors de mon corps), j'en ai eu marre et j'ai voulu me battre et cette fois-ci pas contre les autres mais contre moi-même. 

Après des allés-retours chez le médecin et la persévérance des "autres" j'ai lâché prise. J'ai lâché prise mais cette fois-ci dans le bon sens et j'ai enfin pensé à MOI. J'avais désormais quatorze ans quand j'ai décidé d'arrêter cette folie. Cette folie m'aurait coûté presque la vie pour qu'au final je comprenne que cela n'a servit à RIEN ! Arrêter de manger dans le but de rendre le regard et les pensés des autres meilleurs ? Je l'ai espéré durant plus d'une année de longs sacrifices.. Le goût des aliments m'avait tellement manqué.. le sucre, le sel, les bonbons, la viande et j'en passe ont été une explosion de joie dès qu'ils passèrent dans mon œsophage. Je retrouvais des forces petit à petit, je pouvais bouger et courir sans être fatiguée, je pouvais enfin m'acheter des vêtements sans qu'on me les retouchent et surtout.. Je pouvais enfin vivre

Cette maladie qu'est anorexie touche beaucoup de jeunes dans ce monde et beaucoup en meurt malheureusement.. Tout est dans la tête et il faut un déclic pour que cette petite voix parte. Je ne remercierais jamais assez ma famille qui m'a soutenu et qui a été toujours présente pour moi.  Donc si vous connaissez quelqu'un qui souffre d'anorexie ou vous même, ne restez jamais seul(e) ! 

J'ai volontairement passé quelques passages durant cette année pour garder un peu mon jardin secret mais je voulais vraiment écrire cet article et pouvoir vous parler un peu de sujets sérieux et non de "Comment avoir une peau propre et fraîche H24". Désolé !

Ps: Je ne vais pas vous dire que je passe toujours outre les remarques ou le regards des autres mais une chose est sûre.. Me rendre malade pour "eux" ? Plus jamais

82 commentaires :

  1. Avant tout, je tiens à dire que je trouve ça vraiment bien que tu parles de ça sur ton blog. Tout ce qui touche à l'anorexie, la boulimie etc... reste trop tabou je trouve et pourtant, le poids un sujet omniprésent dans notre vie de tous les jours. On devrait parler plus des personnes qui comme toi ont réussi à s'en sortir pour montrer le "bon exemple", pour montrer aux personnes qui sont touchés qu'il y a une issue à ces maladies et une belle issue.

    Pour ma part, ton article me touche beaucoup. Je n'ai jamais été anorexique, ni boulimique, mais j'ai toujours été obsédée par mon poids à cause des remarques, critiques et rumeurs auxquelles j'ai été confronté depuis que je suis arrivée dans mon village. J'ai toujours été ronde, même quand j'étais un bébé, et ça ne m'avais jamais dérangée plus que ça, jusqu'en CM2, année ou je suis arrivée dans mon village. J'étais nouvelle, ils se connaissaient tous depuis l'enfance et j'ai toujours été empathique. Je me suis liée d'amitié avec des personnes qui ne passaient pas leur temps à critiquer, mais qui ne faisaient pas partie de cette "norme" (Je m'habille avec des marques, je ne fais rien en cours...). Le simple fait d'être devenue amie avec eux a fait que j'ai été la cible de rumeurs ! Puis des que quelqu'un critiquait les personnes ronde à côté de moi, je me sentais visée ! Même mon frère à ce moment là m'insultait de "grosse vache quand on se disputait (ce qui n'arrangeait pas la chose...). Je suis un peu une droguée du sucre (pour certain c'est la drogue, moi le sucre !), mais j'ai déjà essayer de me faire vomir (j'avais consultée des forum à l'époque même). Puis j'ai réalisée que ce n'est pas comme ça que je voulais perdre.
    Je travaille encore sur le fait de s'accepter physiquement puisque j'essaye de perdre du poids (Je crois que c'est la chose la plus compliquée que j'ai jamais essayée de faire ! ) et d'avoir un mode de vie plus sain, justement à cause de toutes ces remarques.

    Et comme tu le dis, ça marque tout ça. Maintenant, je fais toujours attention quand je parle de quelqu'un parce que je sais ce que ça fait d'être regarder, jugée et critiquer ! On ne s'en rends pas toujours compte sur le moment, mais tout ça, ça peut affecter une personne à vie et pas dans le bon sens tout le temps.

    Je suis contente que tu t'en sois sortie et je trouve que cet article à tout à fait sa place ici, c'est un bout de toi et je pense que ça pourrait permettre à de nombreuses personnes de se rendre compte qu'il faut qu'on apprenne à ne pas écouter les autres.

    Merci de cet article très bien écrit, je te souhaite pleins de bonne choses !
    & Désoler de ce roman Ahah !

    Des bisous ♡ !
    Meryl.




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire m'a énormément touché :O ♥

      Supprimer
  2. Et bien bravo ! Je suis terriblement fière de toi, de ce courage que tu as eu de poser ces mots à l'ecrit et devant nous. Je suis impressionnée par tant de courage et de sincérité ! C'est un article qui fera réfléchir. Un article qui m'a touché moi qui fleurte constamment avec le danger et qui ne fonctionne qu'aux menaces.

    Cest un texte extrêmement touchant sur une maladie que beaucoup prennent à la légère :) alors merci pour ça et merci pour nous !

    RépondreSupprimer
  3. faut pas regarder les apparences regarder plutôt ce que les personnes ont au font de leur être et arrêter de ce prendre pour des mannequins et vivre tranquille...... de plus j'adore l'article car je l'aie veçu et croyait moi ce n'est pas marrant surtout quand on est parents

    RépondreSupprimer
  4. C'est un très bel article, qui m'a mis les larmes aux yeux... Ma cousine est morte l'année dernière à cause de l'anorexie. Elle avait quinze ans. Tu as pris conscience assez tôt qu'il fallait arrêter, alors qu'elle n'avait pas réussi. Bravo à toi.

    RépondreSupprimer
  5. Bravo pour cette article et pour avoir partager avec nous ce qui t'es arrivée. Je sais comme le rapport avec le poids peut être compliqué, pour l'avoir vécu et c'est malheureusement quelque chose de beaucoup trop répandu. En tout cas encore bravo pour cette article ♥

    RépondreSupprimer
  6. Quel article émouvant et très bien écrit ! Merci d'avoir partagé ça avec nous, j'espère que ton article pourra être utile à plus d'une personne... ♥ bisous !

    RépondreSupprimer
  7. J'espère que tu es fière malgré tout de ce cap que tu as réussi à dépasser ! C'est hyper important je trouve quand on a vécu de genre de situation, car on s'en sort grandi, plus mûres si on a compris la leçon =) Je n'ai pas été anorexique (ma gourmandise m'a sauvé là dessus), mais j'ai eu des TCA, la seule chose que je mangeais c'était du pain et de la salade cru. Seuls ces aliments passaient (j'étais un peu dépressive à ce moment)...
    Ca a duré quelques mois, le problème contrairement à toi c'est que mes parents ne s'en sont pas aperçu à mon poids, ni à mon absence de règles, car à leurs yeux j'étais "enfin mince" et plus "normale", mais à mes cheveux que j'ai perdu car plus d'apport en protéine... J'ai du voir un psy pour "soigner" ma dépression et j'ai repris gout à la vie, c'est le cas de le dire !
    Puis, concernant l'anorexie, le poids et le reste, faut apprendre à s'aimer dans un monde où il faut être grande, mince, etc. C'est dur, mais une fois arrivée, on en est doublement contente !

    J'espère que ton article pourra aider certaines personnes si jamais elles sont dans ce cas, ça fait toujours du bien ce genre de témoignage !

    Je te tire mon chapeau, félicitation pour le combat mené !

    Des bisous !

    Salomé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le poids peut être vraiment une prison au quotidien ! Mais si on s'en sort, on en ressort plus forte ♥

      Supprimer
  8. Coucou, ton article m'a filé les larmes aux yeux ! Tu parles d'un sujet très délicat et douloureux aussi. Je te comprends en fait, car je n'ai jamais été bien dans ma peau. Le regard des autres est lourd à porter. J'ai pour ma part eu des TCA, je ne vais pas les détailler ici, mais c'est pas si facile de s'en sortir. Il faut avoir une volonté de fer, faut dire que la société nous aide pas... En tout cas tu as un parcours courageux et j'espère que tu es fière de toi, parce que je sais combien c'est pas évident ! Bravo pour ton article, il est tellement touchant que j'en perds mes mots ! Je t'envoie plein de bisous <3

    RépondreSupprimer
  9. Ce que je trouve dingue, c'est qu'il y a des personnes en particulier sur insta, qui prone l'anorexie... aberrant. En tout cas, malgré ta faiblesse face au regard des autrew, tu as eu une force immense qui l'a dépassé pour vouloir guérir, et ça je dis chapeau. Helas, certaines sont malade et semble aimer l'être

    Belle initiative cet article qui peut etre ouvrira les yeux de certaines. Quoi qu'on fasse, il y aura toujours quelqu'un pour juger alors qu'ils sont personne pour juger. Bisous ❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carrément.. Mais faut pas écouter cette maladie :( ♥

      Supprimer
  10. Ton article est très touchant, tu peux être fière de toi d'avoir sorti ses mots ♥ Personnellement j'ai aussi vécu des troubles du comportement alimentaire, plus précisément la boulimie... Je vais mieux depuis quelques mois mais c'est vraiment dur de réussir à accepter son corps... En tout cas bravo mon petit chat ♥

    RépondreSupprimer
  11. Coucou ma poupette,

    Article super intéressant, très bien écrit, et tellement vrai. Un moment je suis tombée dans le délire de celle qui aime ana avec leurs préceptes à la con et j'ai eu beaucoup de troubles dû aussi aux mauvaises personnes mais ça n'a pas été à ce point. je suis toujours heureuse de voir que des filles (et des garçons) se sortent de cet enfer l'ayant connu, je crois que c'est l'une des pires choses.

    Sois fière de toi <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut pas écouter ana, sinon c'est un cercle vicieux ! Faut jamais l'écouter ♥

      Supprimer
  12. Whaou quel post touchant et dont on a bien besoin au dela de nos avis sur des produits beautés! Bravo pour avoir réussit à combattre ce mal!

    Pleins de bisous

    Tiff
    http://mabulledepensees.com

    RépondreSupprimer
  13. Ton article m'a énormément touché. Je n'ai pas été dans ce cas, j'ai toujours été plutôt mince donc aucune raison de vouloir être encore plus mince, mais je trouve ça "triste" d'en devenir à la..
    Tu as été très courageuse :)

    Merci pour ce très bel article <3

    RépondreSupprimer
  14. Wah c'est vraiment un très bel article. C'est génial que tu ais pu te confier à nous sur ton histoire, malheureusement pas toute rose. Je t'ai lu avec beaucoup d'émotions, l'anorexie est vraiment une maladie compliquée !
    Je pense que tu pourras aider de nombreuses personnes avec ce petit témoignage !
    Tu as bien raison de passer outre le regard des autres :) Mais c'est toujours plus facile lorsqu'on a confiance en soi et un physique plutôt avantageux, parce que les gens peuvent être cruels !

    Tendresse et baisers sucrés

    RépondreSupprimer
  15. et bien juste RESPECT. C'est juste un grand courage de parler de cette maladie a coeur ouvert et surtout sur ton blog car c'est vraiment personnel.
    Je suis d'accord avec toi, je me rend compte que les ado peuvent être très dure entre eux et on ne se rend pas compte de ce que cela peut entrainer.
    Je me souviens au collége je n'avais pas de poitrine (je n'en n'ai toujours pas beaucoup) et cela me complexer mais au final maintenant avec le recul je le vie très bien car on relativise , chose que l'on a du mal a faire plus jeune
    en tout cas encore bravo et tu es belle comme un coeur <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut jamais se rendre complexer ou malade pour les autres !! Mais en tout cas merci ma belle de m'avoir lu ♥

      Supprimer
  16. Wahou ! Quel courage de t'être sortie de cette maladie quand on sait combien c'est difficile ! Ton article est très émouvant et je vois que ta génération a été beaucoup plus cruelle que la mienne ! La maigreur jolie ? pfioupfioupfiou...
    bravo ma belle, c'est un sacré combat !
    pleins de bsx

    RépondreSupprimer
  17. Un texte très touchant, il n'est jamais facile de se livrer surtout sur un sujet aussi dur que celui la. Tu peux etre fiere du parcours que tu as parcouru jusqu'à ici.
    Je sui comme toi, le regard des gens et leurs avis m'ont toujours blessés et maintenant j'essaye de passer outre..
    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne lâche pas, n'écoutes pas les autres ♥

      Supprimer
  18. Je n'ai rien à dire à part ... <3
    J'ai subi égalent des remarques hyper violentes au collège ... Presque de l'acharnement ! Je sais à quel point les jeunes peuvent être verbalement destructeurs ! Bravo de t'en être sortie presue "seul" !!! Ca montre ta force mentale !!!!! <3

    RépondreSupprimer
  19. Vraiment, mille bravos pour ton courage ; les anorexiques que je connais n'arrivent pas à sortir du cercle vicieux de la maladie, et c'est une grande angoisse et une grande tristesse pour elles comme pour leurs proches.
    Je te tire mon chapeau, tant pour ta lucidité que pour ton article.
    Bises admiratives !

    RépondreSupprimer
  20. Pas facile pour les proches non plus... j'avoue avoir côtoyer des anorexiques sans savoir, ni pouvoir les aider! C'est frustrant! Contente que tu es eu le déclic!
    Bises

    RépondreSupprimer
  21. Ton histoire est très touchante et j'admire le courage que tu as d'en parler sur ton blog!
    Je me suis vraiment contente que tu t'en sois sorti! Bisous.

    RépondreSupprimer
  22. Quel article touchant, merci à toi de t'être autant ouvert à nous <3

    RépondreSupprimer
  23. Mon commentaire ne sera pas très long (normalement) mais je trouve ça très courageux d'avoir partagé ça avec tes lectrices. On est tous comme ça, à se demander ce que pensent les autres vis à vis de nous et parfois on tombe de haut d'entendre tant de méchanceté. Mais il faut passer au dessus et se sentir soi-même, être comme on le désire et envoyer valser les gens négatifs. :)

    RépondreSupprimer
  24. Tu es très courageuse de parler de cela sur ton blog, je ne pourrai pas pour mon cas, peut-être parce que la guérison n'a pas encore eu lieu... Contente que cette période soit loin de toi maintenant :)

    RépondreSupprimer
  25. Je trouve ça très bien que tu te sois exprimée et cela est très courageux. Franchement je n'ai pas encore osé alors toutes mes félicitations (et en plus tu encourages à s'en sortir)

    RépondreSupprimer
  26. merci beaucoup pour t'ouvrir autant sur quelque chose d'aussi personnel qui pourra peut être faire changer l'avis d'une jeune fille qui passe par là, ton texte était très touchant.

    RépondreSupprimer
  27. c'est très courageux de ta part d'en parler ouvertement et surtout publiquement.
    Tu as été chanceuse de pouvoir t'en sortir seule par la simple volonté.
    Tu peux etre fiere de toi.
    C'est très bien d'avoir écrit sur cette maladie qui touche tellement de personnes, peut-etre grace à toi, certaines d'entre elles qui liront ton post, s'en sortiront.
    Bravo

    RépondreSupprimer
  28. Je suis impressionnée par ton article, ton courage de l'écrire, l'émotion qui en ressort, ta volonte... Bravo. Je suis très touchée alors que je n'ai jamais connu réellement ce problème, ni moi ni dans mon entourage. Bravo de partager ton expérience pour peut-être aider d'autres personnes dans ce cas !

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour !
    J'aime beaucoup venir lire tes articles sur ''comment avoir une peau propre et fraîche H24'' (tu conseilles de si bons produits!) et lorsque j'ai vu le titre de cet article, je me suis dit ''tiens, mais... Quel va être le sujet exact ? Les méchancetés dans la rue?''. Je ne m'attendais pas à ressortir bouleversée. Ton article est extrêmement touchant et même si cela a du toucher à ton univers secret, mille mercis, merci pour toutes les personnes qui se sentent désorientées et qui souffrent.
    Lorsque j'étais au collège, j'ai subit du harcèlement moral parce que ''j'avais des meilleures notes que les autres'' et j'ai donc arrêté d'autant travailler, mes notes ont chutées. Je regrette tellement, car aujourd'hui, j'ai beaucoup plus de mal à travailler qu'avant et je l'ai fais pour les autres... Alors que cela n'apporte rien, rien, rien que de la souffrance.
    Je pesais 50 kg pour 170 cm il y a quelques mois encore. Lorsque j'étais au lycée, je me suis faite traiter d'anorexique plusieurs fois, c'était difficile à supporter, mes jambes étaient extrêmement fines et on se moquait de moi... Je cherchais à grossir par tous les moyens mais c'était impossible, même en me gavant de chocolats & friandises. Et puis, un jour, j'ai appris que les personnes qui me traitaient d'anorexique étaient jalouses car j'étais simplement plus minces qu'elles... Au cours de ma grossesse j'ai pris 22 kg et à l'heure actuelle j'ai retrouvé mon corps d'avant mais avec un énorme ventre, et là, j'ai encore peur du regard des autres.
    Mais lorsque je lis ton article, je me sens touchée. Touchée par tout ce que tu peux écrire, touchée par ce que les autres peuvent nous faire subir alors qu'au final... On ne fera jamais notre vie avec eux. Il y aura des personnes pour nous aimer comme nous sommes ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve mon commentaire vraiment laid. Il n'y a pas d'autres mots. Je me suis mal exprimée à plusieurs reprises mais je me sens vraiment émue par tout ce que tu as écrit.
      Je t'embrasse.
      Emily, anciennement Baignoire-Artistique.

      Supprimer
  30. J'ai été très touchée par ton texte. Premièrement, parce que je connais cette sensation, de se sentir impuissant face à sois-même, face à son corps. J'ai eu une période, à 12ans, très similaire à la tienne. Je me trouvais grosse, je voyais les autres très minces, j'étais mal, j'ai aussi tenté des recherches de régimes sur internet. Je n'ai rien trouvé alors, comme toi, j'ai arrêté de manger. Cela a duré trois semaines, je pense, mais je m'en rappelle encore très bien. Ormis la salade, je ne me nourissais pas, ou très peu. Quand j'avais fin, je buvais de l'eau, et ça passait. Quand on m'obligeait à manger, je faisais du sport intensément après pour toi extérioriser. Je me sentais bien... enfin, je crois que ce n'était qu'une impression. Finalement, ce qui m'a fait changer, ce sont mes amis. Ils m'ont permit d'arrêter le désastre que je commençais. J'ai vite arrêté mais j'ai l'impression que c'était hier. Après quelques discutions sérieuses avec une super copine, que j'ai encore, j'ai essayé de m'apprécier telle que j'étais, ou du moins, m'assumer. Aujourd'hui, j'ai quelques complexes, comme tout le monde je pense. Je n'aime pas mes fesses, mon nez, mes dents, mes coudes et mes mains. Mais je me sens maître de mon corps, et il m'arrive même parfois, de me trouver jolie. Rien n'est jamais perdu !

    Bisous,
    Clémence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh... Ton commentaire est tellement touchant.. woooo <3

      Supprimer
  31. Ton témoignage est vraiment touchant et je trouve que c'est une bonne chose de parler aussi de choses moins drôles mais plus grave que "comment poser son vernis" ou "quel démaquillant choisir" ;)

    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  32. Mon dieu ... la vie est si triste parfois ... On en vient parfois à faire n'importe quoi pour entrer dans le moule de la société .. par manque.. par besoin . Cela ne m'est pas arrivée concernant le poids mais il m'est déjà arrivé de faire des mauvais choix également très grave. Trouver le bon chemin à prendre, c'est pas facile! Seule surtout ^^
    Merci à toi de t'être confiée à tes lectrices, on en apprends plus sur toi, que ce soit négatif ou positif, j'ai hâte d'en savoir plus à ton sujet. Et oui, ce n'est pas le cas avec des articles produits ^^.
    Gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai.. La société est si mal faite :(
      <3

      Supprimer
  33. Tu es vraiment courage d'en parler. Je trouve ça tellement triste que les commentaires odieux fassent autant de mal aux adolescentes. Bravo pour t'en être sortie, je te souhaite de continuer sur cette voie, tu es sublime <3

    Bisous!

    Cécile

    www.maxcebycecilej.com

    RépondreSupprimer
  34. Je suis contente que tu aille mieux ! C'est vrai que le jeunes sont de plus en plus durs avec les autres et il y beaucoup de méchanceté gratuite !!! Je suis contente de ne plus être au collège ou au lycée .. Bravo à toi : )

    RépondreSupprimer
  35. Merci de te livrer à nous comme ça. Ce que tu as vécu n'a pas du du être la période la plus facile, surtout pendant l'adolescence où on se cherche à fond. Je crois que le culte de la minceur nous touche dès le plus jeune age. Je me souviens avoir vu une mannequin dans un magazine avec des jambes si longues et si fines que j'avais l'impression d'avoir des boudins à coté d'elle, et que j'ai voulu changer mon corps. Aujourd'hui je dis à qui veut l'entendre que l'important c'est de se sentir bien de son corps, et surtout pour soi, et pas pour son copain, la famille ou les autres, et qu'on soit mince, ronde, longue comme une liane, etc. Très bel article, merci de partager ton expérience <3

    RépondreSupprimer
  36. Quel plaisir de pouvoir lire cet article, d'enfin pouvoir lire des articles qui traitent de ce sujet en ligne. Merci d'avoir brisé le tabou, ça fait partie des sujets un peu plus "terre à terre" qu'on a besoin d'aborder en ligne aussi. Ton témoignage est très émouvant, heureuse que tu ailles mieux aujourd’hui :)

    RépondreSupprimer
  37. Wahou ! Ton article m'a vraiment beaucoup touché. Je n'ai jamais souffert d'anorexie ou d'harcèlement tout simplement parce que ''j'étais dans la norme'' une fille que je connais vaguement a étée touchée par cette maladie elle en a beaucoup souffert autant mentalement que physiquement. Désormais elle va mieux et je suis sûre que lire cet article l'aurait touchée.
    Je suis heureuse que tu ais écris cet article, j'espère qu'il sera utile à quelques de tes lectrices !

    Je te fais de gros bisous <3
    Anais
    http://mademoisellelatinne.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  38. Ce témoignage est vraiment poignant et très important. Malheureusement, nous prêtons bien trop souvent attention au regard des autres alors qu'il faudrait vivre avant tout pour nous. Cette période de l'adolescence est souvent critique car nous nous cherchons, les comparaisons sont fréquentes, on rêve de correspondre à un certain idéal et surtout, c'est hallucinant de voir à quel point certains camarades peuvent s'avérer cruel par leurs jugements et propos. Je n'ai pas forcément été victime de moqueries plus jeune mais je me souviendrais toujours d'un garçon qui avait fait une remarque devant tout le monde sur la taille de mes bras, cela m'avait fait beaucoup de mal, car au fond, je voulais vraiment être mince comme certaines de mes camarades mais ma morpho était tout simplement différente (et pourtant quand je me revois en photos, je n'étais absolument pas en surpoids, j'étais tout à fait proportionnée et pourtant à cette époque, je détestais mon corps...).
    Avec l'âge, je me rends compte à quel point je me suis mis des barrières à cause de ce corps que je rêvais plus fin alors que de nos jours, j'essaye de corriger mon surpoids et suis parfois mal à l'aise à cause de ce dernier...
    Toujours est-il que je trouve que ton témoignage est un véritable exemple pour s'en sortir et j'espère de tout cœur qu'il pourra favoriser une prise de conscience collective sur le poids des mots et des regards.

    RépondreSupprimer
  39. Coucou je voulais te demander quel service tu utilisais pour ton blog❤ Ps: j'adore continu ❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Merci pour ton commentaire :)
      J'utilise blogger pour héberger mon blog !
      Pour mes photos j'utilise Photofiltre studio X et Photoshop !

      Supprimer
  40. Très touchant cet article, cela résume tellement bien la situation dans laquelle se retrouve de nombreuses jeune fille. Félicitations pour ton courage en tout cas, pour avoir réussir à te remettre à flot malgré ton jeune âge à l'époque, tu as fais preuve d'une incroyable maturité je trouve. Merci d'avoir partagé ça avec nous !

    Des bisous,

    Lauriane

    RépondreSupprimer
  41. Thanks for opening up about anorexia. <3

    RépondreSupprimer
  42. Très touchant comme article et tu resume bien tout. On doit pas changer pour les autres, ni se rendre malade pour les autres, ils doivent nous accepter comme on est et on doit d'accepter comme on est. Mais c'est vrai que malheureusement on vit dans un monde où les gens jugent par l'apparence, c'est malheureux. Mais bravo à toi en tout cas !

    RépondreSupprimer
  43. C'est dingue comme ton article me touche. Je me suis lancée dans le blogging en 2012, et je me souviens d'avoir admiré tes tenues. Je me suis moi aussi regardé et voulu changer, parce que je bloguer, parce que je rentrais au lycée, et je suis moi aussi devenue anorexique (peut être pas au même moment). je t'avoue qu'en redécouvrant ton blog, je t'ai trouvé très amaigrie, et j'ai pensé que tu avais simplement perdu du poids... Je suis vraiment heureuse que tu ai réussi à guérir. J'ai également lâché prise pour espérer reprendre du poids, mais malheureusement je me suis trop laché, et j'ai sombré ans la boulimie.. Enfin, c'est un autre sujet. Mais je suis vraiment heureuse de pouvoir partager cette histoire avec quelqu'un que "je connais". Bises <3

    RépondreSupprimer

>